compression du nerf ulnaire au coude
compression du nerf ulnaire au coude

Compression du nerf ulnaire au coude



Si vous avez :

– des fourmillements ou des engourdissements des 4ème et 5ème doigts

– une perte de force pour serrer la main

– une maladresse

vous présentez peut-être un syndrome du nerf ulnaire au coude.


Le nerf ulnaire passe dans une gouttière au coude où il peut être comprimé. Tout mécanisme qui empêche son bon coulissement provoque une compression lors des mouvements de flexion-extension du coude.
La plupart du temps, la compression est d’origine positionnelle.

L’examen neurologique confirme le site de compression et la sévérité de l’atteinte du nerf et oriente le traitement :

  • Dans les cas débutants, on propose une attelle nocturne et des adaptations de la position du bras.
  • Dans les cas avancés, une opération permet de libérer le nerf en ouvrant la gouttière sous-laquelle il est comprimé.

La récupération dépend de l’atteinte du nerf avant l’opération. Dans les cas graves ou anciens, les fourmillements et le manque de force peuvent persister.


Lien utile

Compression du nerf ulnaire au coude



Si vous avez :

– des fourmillements ou des engourdissements des 4ème et 5ème doigts

– une perte de force pour serrer la main

– une maladresse

vous avez peut-être un syndrome du nerf ulnaire au coude.


Le nerf ulnaire passe dans une gouttière au coude où il peut être comprimé. Tout mécanisme qui empêche son bon coulissement provoque une compression lors des mouvements de flexion-extension du coude.
La plupart du temps, la compression est d’origine positionnelle.

L’examen neurologique confirme le site de compression et la sévérité de l’atteinte du nerf et oriente le traitement :

  • Dans les cas débutants, on propose une attelle nocturne et des adaptations de la position du bras.
  • Dans les cas avancés, une opération permet de libérer le nerf en ouvrant la gouttière sous-laquelle il est comprimé.

Dans les cas graves ou anciens, les fourmillements et le manque de force peuvent persister. La récupération dépend de l’atteinte du nerf avant l’opération.


Lien utile